forum rpg One Tree-Hill
 

De tous les métiers, celui de mère reste le plus beau. [James & Lydia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: The rest of the World :: Other Places
avatar

♣ Fiche personnage
Amis & co:
Petit espace perso:
Golden Points:
20/1000  (20/1000)
.
.
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 08/05/2018
Messages : 109
Célébrité : Bethany Joy Lenz
Age du perso : 34
MessageSujet: De tous les métiers, celui de mère reste le plus beau. [James & Lydia] Jeu 10 Mai - 19:44

De tous les métiers, celui de mère reste le plus beau.
Haley n'avait pas réussi à dormir de toute la nuit. La jeune femme avait espéré, attendue ce moment depuis si longtemps. En fait, en y repensant bien d'ailleurs cela faisait à présent un mois qu'elle ne les avait pas vu. En chair et en os en tout cas. Oui, voilà déjà un mois que madame Scott avait fait ses bagages, ne laissant aucun choix à son époux quant à prendre ou non la décision de partir. Elle se souvenait du regard de Nathan, à la fois attristé et furieux qu'il avait posé sur elle. Il ne comprenait pas sa décision, mais au final elle en venait à se demander si elle-même, elle comprenait la véritable raison de cette décision. L'ambiance était bien trop lourde à la maison après ce qui était arrivé à Lydia. C'était peut être l'événement de trop. Il n'y avait eu qu'après cela que des reproches à l'un et à l'autre, des mots qui dépassaient sans doute la pensée, mais ils avaient été dit aussi malheureux cela puisse être. Ils ne se comprenaient plus vraiment, et à un moment donné la cohabitation était devenue plus douloureuse qu'autre chose. Haley passait de moins en moins de temps à la maison et pourtant elle savait parfaitement qu'elle avait aussi son rôle de mère à jouer mais elle n'arrêtait pas de penser qu'elle n'était finalement qu'une mauvaise mère. Comment avait-elle pu laisser quelqu'un faire du mal à Jamie et à présent à Lydia. Elle ne valait pas grand chose dans le fond et elle était presque certaine qu'ils étaient bien mieux sans elle, une fois que l'effet du manque se serait estompé.

Cependant, est-ce que c'était vraiment ce que la jeune femme désirait ? Que ses enfants s'habituent à son absence ? Et Nathan … Ce n'était pas la même chose que la dernière fois, il ne s'agissait pas seulement de sa passion pour sa musique et donc d'avoir le désir de se produire sur scène. Elle se souvenait non sans nostalgie de la tournée qu'elle avait fait alors que James était plus jeune, quand lui et Nathan l'avaient accompagnée lors de toutes les dates de concert. Ils avaient été si unies tous les trois à ce moment-là et aujourd'hui, tout semblait au contraire tellement compliquer. Alors pour se racheter un peu auprès de ses enfants qui ne tarderaient plus à arriver pour passer le week-end à ses côtés, elle avait remplis le frigo de tout ce qu'il pouvait aimer, elle avait prévu tout un programme pour satisfaire tout autant les envies d'un adolescent que d'une petite fille. Et puis dans le fond, être tous les trois ensemble étaient ce qui comptait le plus à cet instant.

C'est sans doute pourquoi elle était presque arrivée avec une heure d'avance dans l'aéroport de Richmond. Tournant et virant devant le tableau d'affichage pour voir où en était l'état du vol. Il n'y avait finalement pas tant de temps de route que cela qui séparait Tree Hill à Richmond en Virginie où elle tentait tant bien que mal de trouver l'inspiration dans les studios de musique de la ville. Pour autant, il aurait fallu demander à Nathan de les amener et elle n'était pas certaine qu'elle soit prête à une confrontation et lui non plus d'ailleurs. Il l'aurait peut-être fait pour leurs enfants, pour autant ça n'aurait pas été une ambiance sereine pour personne. De ce fait, il avait été beaucoup plus simple de leur faire prendre l'avion, Haley faisait parfaitement confiance à Jamie pour pouvoir emmener Lydia jusqu'ici sans aucun soucis. Elle était particulièrement fière de son fils, il avait tellement grandis et malgré tout ce qu'il avait vécu c'était un jeune homme épanouis, fantastique et elle lui faisait une confiance aveugle. C'est alors qu'elle put voir sur le tableau que l'avion avait atterris et elle sentit son ventre se contracter légèrement à l'idée de les retrouver et c'est d'un pas tremblant qu'elle se mit à marcher en direction de la porte d'arrivée. Et alors qu'elle avait l'impression d'avoir attendu presque une éternité, elle vit les portes s'ouvrirent sur deux silhouettes qu'elle ne connaissait que trop bien. Alors sans attendre, elle se précipita pour enserrer doucement le corps de Lydia alors que les larmes commençaient à couler sur ses joues. Elle l'embrassa tendrement plus d'une fois avant de se redresser pour prendre Jamie dans ses bras. « Vous m'avez tellement manqué tous les deux ! » Elle essaya tant bien que mal d'effacer les larmes sur ses joues.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♣ Fiche personnage
Amis & co:
Petit espace perso:
Golden Points:
175/8000  (175/8000)
.
.
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 18/10/2017
Messages : 281
Célébrité : Suri Cruise
Crédit : Nathan Scott
Age du perso : 29
MessageSujet: Re: De tous les métiers, celui de mère reste le plus beau. [James & Lydia] Jeu 10 Mai - 22:59
Lydia était surexcitée c’était seulement la deuxième fois qu’elle prenait l’avion. La petite n’en avait pas peur bien au contraire la brunette adorait être assise à côté du hublot et voir tout ce qui s’y passait. Les gens dehors qui s’affairaient avec les bagages , des sortes de bus qui amenaient les gens jusqu’aux avions, d’autres personnes en jaune qui ressemblaient aux gens de la police à faire des gestes dans tous les sens... ça occupait mine de rien d’observer tout ça... quoique toutes les deux minutes elle disait à son frère de regarder lui aussi. Au décollage Lydia était plus que souriante Car elle savait qu’elle allait enfin retrouver sa mère, celle-ci lui avait tellement manquée. Il y avait pas beaucoup de temps de vol, Nathan avait prévu un casse-croûte pour les deux Scott et du coloriage pour Lydia. Sortant papier et crayon la demoiselle s’appliqua à essayer de reproduire la forme des nuages qu’elle voyait , tenta d’être conforme à la couleur du ciel et aux rayons du soleil. C’était tellement plus lumineux au-dessus des nuages! Lydia ne pouvait s’empêcher de penser à ce qui se passait entre ses parents et elle voulait profiter d’être avec son frère sur qui la brunette pouvait compter pour lui dire la vérité

« Jamie, tu crois que c’est à cause de moi si papa et maman sont plus au même endroit? »

Quand Lydia avait discuté avec son père au parc celui-ci lui avait dit qu’elle n’avait pas à être désolée mais c’était depuis son retour que tout avait changé entre eux, ou peut-être l’écolière ne l’avait-elle pas remarqué auparavant...
Plusieurs sentiments s’ entremêlaient dans la tête de la cadette. La hâte de retrouver sa mère, la peur de comment celle-ci allait se comporter, le désir de savoir ce que Jamie pensait de tout ça. Il avait tout de même 10 ans de plus et percevait forcément les choses à sa manière. D’habitude le lycéen la taquinait et ils s’entendaient plutôt bien malgré la différence d’âge. Mais La miss désirait vraiment savoir ce que son frère avait à dire.
Le vol passa assez rapidement , une fois atterris , ils passèrent la sécurité, Lydia avait envie de filer comme une fusée mais il y avait beaucoup de monde, c’était pas vraiment le moment de se perdre. Ceci fait ils passèrent le portique pour passer de l’autre côté . Lydia ne tenait plus en place et se mettait sur la pointe des pieds pour essayer d’apercevoir sa mère entre tous ces gens qui étaient en train d’attendre.
Ça y est, Lydia l’avait repérée prenant un élan tel les athlètes la petite fonça dans les bras de Haley:

« Mamannnnnnn »

Cria-t-elle plus fort que prévu. Une fois dans les bras de la musicienne la demoiselle ne put s’empêcher de pleurer de joie. Un mois c’est quand même long. Même si elles s’étaient parlées au téléphone, c’était pas la même chose.

« tu m’as beaucoup manqué aussi! »

Souffla Lydia qui ne voulait plus lâcher sa mère, enfin il le fallait bien pour que celle-ci puisse aussi embrasser son frère et surtout pour qu’ils puissent tous partir de l’aéroport.

« tu pourra nous jouer ce que t’a inventé ? »

Son père lui avait dit que sa maman faisait un peu de musique , et c’est vrai que Lydia n’avait pas eu la même chance que Jamie de l’entendre chanter - enfin pas aussi souvent. Du coup l’écolière voulait chanter avec sa maman comme ils avaient fait avant qu’elle parte. Lydia avait hâte de profiter de ce séjour, la petite se demandait ce que sa mère avait prévu .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♣ Fiche personnage
Amis & co:
Petit espace perso:
Golden Points:
31/8000  (31/8000)
.
.
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 30/09/2017
Messages : 901
Célébrité : Cody Christian
Crédit : bazzart
Age du perso : 17
Emploi/Activités : Lycéen
MessageSujet: Re: De tous les métiers, celui de mère reste le plus beau. [James & Lydia] Sam 12 Mai - 18:54
L’expérience de la disparition de Lydia aurait dû souder la famille…. Mais elle avait fait tout le contraire. J’avais beaucoup de mal à comprendre la situation et à suivre, mais ce que je sentais bien, c’était que tout ne tournait pas très rond et cela m’embêtait énormément. Ce genre de chose arrivait dans les AUTRES familles, pas la mienne !  Penser ainsi me mettait souvent en rogne et je passais tout mon temps à ruminer dans ma chambre ou au terrain avec de la musique dans les oreilles, seule chose que j’avais trouvé pour m’occuper l’esprit et éviter d’avoir à parler de tout ça à Jesse ou aux autres. Nous étions devenus « la progéniture en garde partagée », la majeure partie du temps avec papa, à la maison à Tree Hill… Le reste du temps avec maman, dans la ville qu’elle avait choisi comme exil. Aujourd’hui d’ailleurs était un jour où je rendrai visite à maman en compagnie de la petite surexcitée qui me faisait office de sœur…. Lydia n’avait de cesse de me faire lever les yeux de mon téléphone, à croire qu’elle le faisait exprès ! La petite cassa même un coup royal que j’étais sûr d’avoir avec une jeune fille qui me lorgnait depuis un bon quart d’heure, assise en face de moi dans la grande salle d’attente, juste avant l’embarquement. La jolie jeune fille ne semblait pas plus perturbée que ça de me voir en compagnie d’une petite fille qui ne tenait pas en place.  Faisant un effort, je ne l’envoyai pas promener et la traitais correctement jusqu’à ce qu’elle me demande si elle était fautive de la séparation de papa et maman. Intérieurement, sa question me fit soupirer, mais je lui répondis gentiment : « Nan… c’est pas ta faute ! Pourquoi tu crois ça ? C’est juste un malentendu… je pense que maman nous expliquera bien, mais ne commence pas à lui dire que tu crois que c’est de ta faute… Il n’y a personne qui soit fautif, pour de vrai, Lydia… ! J’en suis persuadé. C’est une question de situation, voilà tout. Des choses qui se passent et les gens ne réagissent pas tous de la même façon.  T’as pas une copine avec qui tu te disputes, des fois ? » Pourquoi est-ce que je lui disais de ne pas dire à maman que c’était de sa faute ? Parce que maman serait malade d’apprendre que Lydia se sentait fautive, tiens ! La petite disait tout ce qui lui passait par la tête, sans filtres et c’était parfois une mauvaise chose, selon moi.

Est-ce que je me sentais moi-même coupable ? Pas vraiment… j’avais assez de recul pour savoir que ce genre de choses pouvaient arriver. Cela ne rendait pas la situation plus facile, mais j’avais une certaine conscience des choses et ma seule réaction était de ruminer encore et encore en m’abstenant de dire ce que j’avais vraiment sur le cœur.
Le voyage se passa bien avec une Lydia relativement calme, mais je sentis l’excitation au moment de sortir de l’avion, ce qui me poussa à dire à la petite : «  Il faut que tu apprennes à patienter Lydia… sans bouger comme un asticot ! C’est ultra-chiant ! Maman doit être là, quelque part… » Et pourquoi est-ce qu’il fallait passer par quatre chemins pour dire les choses ? J’étais certain de finir par apercevoir maman dans cet aéroport bondé. Une maman qui, je l’espérais, n’allait pas avoir l’air aussi abattu que papa et qui tenterait désespérément de le cacher. Le cri de Lydia me fit lever les yeux aussitôt. Maman était bien présente dans l’aéroport et nous attendait comme prévu. Il était hors de question de le dire à quiconque, mais mon cœur s’était mis à battre plus fort. J’avais peur. Peur des discussions, de ses décisions, peur de voir ce qui s’imposa à moi quand maman s’approcha : des larmes. Il était bien évident que je serai le seul à ne pas pleurer, sûr de découvrir le même genre de larmes sur les joues de Lydia bien que n’ayant pas pris la peine de regarder.
Maman me serra dans ses bras et je déglutis un instant avant de répondre à la phrase qui traversa tout de même ses lèvres : « Salut ‘Man… C’est…euh…c’est cool de te voir. » C’était gênant, selon moi. Je ne savais pas quoi lui dire. Nous étions en terrain inconnu, dans une ville inconnue, dans un aéroport géant et j’étais perdu. Il aurait fallu que je pose une question, que je dise quelque chose d’autre et que je montre mon enthousiasme, mais pour le moment, tout était un peu difficile pour moi. Le temps allait sûrement arranger les choses et apporter une explication à tous les non-dits existants…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♣ Fiche personnage
Amis & co:
Petit espace perso:
Golden Points:
20/1000  (20/1000)
.
.
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 08/05/2018
Messages : 109
Célébrité : Bethany Joy Lenz
Age du perso : 34
MessageSujet: Re: De tous les métiers, celui de mère reste le plus beau. [James & Lydia] Mar 22 Mai - 20:29

De tous les métiers, celui de mère reste le plus beau.
De tous les métiers qui pouvaient exister sur terre, le plus beau restait celui d'être mère. Mais c'était aussi le plus dur qu'elle n'avait jamais porté sur ses épaules, bien plus que celle d'une femme, d'une chanteuse, d'une gérante de label musical ou d'un petit café mythique de Tree Hill. Dès qu'on devenait mère, un petit être se mettait alors à dépendre de vous, physiquement d'abord, puis moralement ensuite. Vous vous retrouviez à la base même de son épanouissement, et ce n'était pas quelque chose de facile à faire, à vivre et à supporter tous les jours. Haley s'était donnée corps et âme pour Jaimie, elle l'avait tellement désiré alors même qu'elle était si jeune et qu'elle avait bien cru à plusieurs instants que son monde finirait pas s'écrouler. Cependant, la joie qu'elle avait ressenti le jour de la remise de diplôme du lycée, en serrant dans ses bras, ce si petit corps qui venait tout juste de pousser son premier cri, son premier souffle. Cela avait représenté une sorte d'accomplissement en elle. Elle était née dans une famille nombreuse, elle avait toujours aidé à la maison, c'était une habitude et finalement, elle s'était rendue compte qu'elle s'était toujours un peu construite dans l'optique qu'un jour elle serait mère. Cela était arrivé très tôt, tout comme son mariage avec Nathan. Tout le monde n'avait pas accepté les choses et s'il y avait des sourires de façades, les mots dans le dos du jeune couple avaient été terribles parfois. Critiquer était tellement facile, et puis on lui reprochait de reproduire le même schéma dans la famille Scott. Sauf que Jamie avait été son plus beau cadeau, tout autant que Nathan avait pu l'aimer. Lydia était venue parfaire le tableau, ce petit ange l'avait sauvé de sa dépression, de cette souffrance cachée en elle qui semblait être en train de la rendre folle et qui aurait sans doute pu la conduire bien plus loin encore. Non, elle aimait être au sein de cette famille, elle aimait chacun des membres qui la composaient mais la vie vous imposait des épreuves qui parfois étaient plus difficile à traverser les unes que les autres. La disparition de Lydia avait creusé un important fossé au cœur de son couple et elle ne savait plus comment palier les choses. Alors Richmond avait semblé être une bonne opportunité pour elle et pour sa famille. Histoire de faire une pause, de réfléchir un peu à ce qu'elle voulait dans l'avenir, à ce qu'ils voulaient tous les deux pour leur famille. Nathan lui manquait mais elle avait sans doute encore un peu trop de fierté pour accepter de le montrer aux autres et puis au moins ici elle n'avait de comptes à rendre à personne.

Le manque pour autant était bien présent et ses enfants étaient ceux à qui elle n'avait de cesse de penser. Haley avait eu peur que Nathan n'accepte jamais de lui envoyer les enfants jusqu'en Virginie, et elle n'aurait pu supporter leur absence plus longtemps. Elle savait parfaitement qu'elle n'avait qu'un week-end avec eux, car Jamie avait sa vie, sa vie de lycéen, de jeune adulte et pour Lydia, il y avait l'école et tout son monde se trouvait à Tree Hill, elle n'avait aucun droit de les retirer de là-bas, c'était elle qui avait pris la décision de partir et elle devait en assumer les conséquences. Alors elle allait profiter à fond de ce week-end avec ces enfants et après … Oui après elle envisagerait la suite, ce qu'elle voudrait faire de sa vie, de sa carrière, de sa vie de femme et surtout dans sa vie de famille. Alors c'était avec une véritable appréhension qu'elle se tenait dans le hall de l'aéroport, et les larmes n'avaient pas manqué de couler, dès qu'elle avait vu leurs visages apparaître. Elle s'était précipitée alors que son cœur se fendait d'avoir pu penser qu'ils étaient sans aucun doute mieux sans leur mère, prenant tendrement sa petite fille dans ses bras qui pleurait sans doute tout autant qu'elle. A sept ans, elle ne devait rien comprendre de la situation et Haley s'en voulait véritablement de lui imposer ça, elle n'avait pas réussi à réagir autrement et c'était malheureusement un de ses gros défauts. Cependant, c'était la réaction que Jamie qui lui fit le plus grand mal, mais elle ne pouvait pas lui en vouloir. Elle conserva le sourire qu'elle avait sur les lèvres, alors que d'autres larmes bien plus amères étaient sur le point de couler, qu'elle effaça d'un petit geste discret néanmoins pour ne pas faire plus de mal à ses enfants et surtout à son grand qui semblait analyser toute la situation avec ces yeux d'adulte à présent. Elle passa une main tendre sur le visage de son fils avec un petit hochement de tête pour lui faire comprendre qu'elle ne lui en voulait pas avant de se tourner vers sa fille et de lui prendre tendrement la main tout en se dirigeant vers la sortie de l'aéroport. « Je veux bien te faire entendre ma puce, mais je n'ai pas composé autant que ça … Problème d'inspiration mais tu me donneras ton avis ça m'aidera sans aucun doute ! »
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♣ Fiche personnage
Amis & co:
Petit espace perso:
Golden Points:
175/8000  (175/8000)
.
.
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 18/10/2017
Messages : 281
Célébrité : Suri Cruise
Crédit : Nathan Scott
Age du perso : 29
MessageSujet: Re: De tous les métiers, celui de mère reste le plus beau. [James & Lydia] Mer 23 Mai - 16:46
L’écolière n’avait rien répondu aux paroles de son frère lorsque celui-ci lui demandait d’être plus patiente et de ne pas bouger partout comme ça, mais elle n’y pouvait rien, c’était plus fort qu’elle. Jamie pouvait bien comprendre sa hâte de revoir sa mère non ? Et puis voler avait un côté magique qui plaisait énormément à la cadette de la famille. Mais bon, pour Jamie elle s’était plus ou moins calmée. Enfin jusqu’à ce qu’ils avaient retrouvé Haley et que la petite ait pu enfin la prendre dans ses bras.

Lydia était vraiment heureuse, ça lui faisait du bien de revoir sa mère après autant de temps. La demoiselle ne comprenait pas trop ce qu’il se passait entre ses parents. Malgré les paroles rassurantes de son père au parc suivi de celles de son frère durant leur voyage jusqu’ici, la miss ne pouvait s’empêcher de remarquer la coïncidence. Haley était une mère toujours souriante, ses parents étaient toujours très unis, alors pourquoi n’étaient-ils plus comme avant ? Lydia ne comprenait vraiment pas. Jamie lui avait demandé de ne pas en parler à sa mère. D’habitude Lydia disait un peu tout ce qui lui passait par la tête, peut être son jeune âge qui faisait ça. En grandissant la brunette apprenait qu’il y avait tout de même des choses qui n’avaient pas besoin d’être dites. Alors elle allait suivre le conseil de son frère.

Après les retrouvailles la famille Scott se dirigea vers la sortie de l’aéroport, main dans la main avec sa mère, Lydia ne retirait pas ses yeux de sa maman comme si elle souhaitait retenir ce moment par cœur. Ils n’avaient que deux jours et l’écolière n’avait aucune idée de si sa mère allait revenir bientôt ou non. Balançant doucement la main de sa mère, la miss avait hâte d’être dans la voiture et de découvrir le lieu où habitait Haley. Regardant à nouveau la chanteuse Lydia avait l’envie de lui poser tout un tas de questions mais se souvint de l’avertissement de Jamie et se mordilla la lèvre pour ne pas rendre sa mère encore plus triste qu’elle ne l’était. L’enfant n’était pas dupe et voyait bien les larmes sur le visage de celle qui tenait le Karen’s café.

Ils s’installèrent dans la voiture de Haley, et ils prirent la route vers la demeure de la chanteuse. Lydia découvrait avec intérêt la ville qui défilait devant ses yeux, elle n’était encore jamais venue ici.

« Tu aimes être ici maman ? »

Demanda la petite comme pour rompre le silence qui s’était installé. Elle ne voulait pas rendre Haley triste ou poser des questions qui auraient pu la faire pleurer, c’était pas le but du tout, mais Lydia voulait sa voir ce que sa maman avait fait pendant tout ce mois. Mais déjà l’idée que celle-ci puisse lui jouer quelque chose l’enchantait, Lydia adorait écouter Haley et même chanter avec elle. Peut être qu’ils pourraient faire ça ici aussi. Peut être Haley avait-elle prévu autre chose. Lydia ne savait pas trop quoi dire et regarda son frère qui était installé sur le siège de devant.

« Qu’est ce qu’on va faire alors ? »

Lydia ne résistait pas à l’envie de savoir ce qu’ils pourraient faire, ils étaient enfin réunis et la miss voulait profiter le plus possible d’être enfin avec sa mère, mais peut être qu’elle voudrait parler à Jamie, souvent ses parents disaient qu’il était plus en mesure de comprendre par rapport à son âge et tout ça. La petite en avait marre d’être prise pour un bébé et se mordit à nouveau la lèvre, il lui fallait être patiente tout comme le lui avait demandé Jamie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: De tous les métiers, celui de mère reste le plus beau. [James & Lydia]
Revenir en haut Aller en bas
De tous les métiers, celui de mère reste le plus beau. [James & Lydia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Listes des Postes & Métiers du Monde Magique
» "Félicite celui qui devient le meilleur, respecte celui qui le reste" [Charles/Iseul]
» Joyeux noel à tous!
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tree-Hill :: The rest of the World :: Other Places-
Sauter vers: