forum rpg One Tree-Hill
 

Yuna & Romeo - Curiosity killed the cat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Tree Hill :: West :: High School
Invité
Invité
MessageSujet: Yuna & Romeo - Curiosity killed the cat Ven 9 Fév - 2:17
curiosity killed the cat

       

Yuna avait dû quitter le boulot plus tôt que prévu aujourd'hui et cela ne lui plaisait pas du tout. Elle ne vivait que pour le travail et détestait se faire déranger dans ses occupations. Assise à son bureau, elle avait repassé à la loupe certains dossiers, histoire de faire un peu de ménage dans son classeur. Il y avait là, des causes qui dataient de l'âge de pierre et qui ne lui servait plus à grand chose, autre que prendre de la place et ramasser de la poussière. Lorsque sa secrétaire fit éruption dans son bureau, elle ferma le dossier sur lequel elle s'était penchée avant de se faire interrompre dans sa lecture. En soupirant, Yuna leva les yeux vers la jeune femme, sourcil froncé. « Qui a-t-il Amanda ? » Demanda la belle avocate à sa secrétaire.« L'école vient tout juste d'appeler, Madame. Un certain Mr. Proietti vous aurait convié pour discuter de votre fils. Devrais-je rappeler et annulé ? » Amanda semblait craintive à en juger le tremblement qui pouvait se faire entendre dans sa voix et cela était sûrement dû au regard de sa patronne qui s'était assombris. Son visage s'était durci et ses poings s'étaient serrés avec force et ce, à un point tel, que le crayon qu'elle tenait se brisa en deux comme une simple et vulgaire brindille. « Non, dite moi simplement quand je dois m'y rendre et sortez... »  Ordona-t-elle froidement à la jeune femme, qui fit exactement ce qui lui avait été demandé avant de sortir précipitamment. Une fois seule, Yuna jeta violemment les restes de son crayon au travers de la pièce, ce dernier allant s'écraser contre le mur.

De la frustration, voilà ce que ressentait Yuna à l'instant même. Quelle stupidité son fils avait-il encore fait ? En toute franchise, elle n'était pas certaine de vouloir savoir, car cela ne la mettrait que plus en colère et elle était plus que fatiguer de devoir dealer avec les conneries de Joon. La prochaine fois, elle laisserait son mari s'en occupé et ce, peu importe s'il était sur le point de refermer la poitrine d'un patient. Elle n'avait pas que ça à faire de toujours courir entre le bureau et l'école. Yuna en avait plus que marre de toutes ces responsabilités qui venaient avec un gosse comme Joon. Ne pouvait-il pas se tenir tranquille l'espace d'une journée ? Bien sûr que non, car cela aurait été trop lui demander à cet avorton qui semblait prendre plaisir à les emmerder, elle et son époux. Prenant une grande inspiration, question de se calmer, Yuna se leva de sa chaise, prête à affronter cet homme impertinent. Prenant son manteau, elle sortie de son bureau après avoir ordonné d'annuler tous ses rendez-vous de l'après-midi. Elle serait de toute façon, bien trop occuper à mettre une bonne correction à son rejeton une fois que ce dernier rentrerait de l'école. Presser d'arriver au lycé de Tree Hills, Yuna n'étais pas certaine d'avoir respecter la limite de vitesse, mais elle en avait cure. Une fois dans le parking, elle était sortie en claquant la portière et était rentré dans l'établissement avec une grimace de dégoût à la vue de tous ces jeunes étudiants qu'elle avait croisés dans les corridors et qui s'apprêtait à partir. Un vrai troue remplis de rats...

Après avoir parlé avec la direction, on avait gentiment dirigé Yuna à son rendez-vous avec ce Mr. Proietti. Lorsqu'elle était entrée dans le bureau, il n'y avait encore personne. Elle se donna donc la liberté de farfouiller ici et là, une expression ennuyée coller sur son joli visage de poupée. N'ayant rien trouvé de bien intéressant à regarder, c'est avec la grâce d'une vraie reine qu'elle s'était assise, les jambes croisées. Yuna avait toujours eu beaucoup de classe et ce, peu importe ce qu'elle faisait ou disait. Elle avait toujours fait partie de ses femmes qui faisaient tourner les regards sur son chemin, que ce soit pour sa grande beauté ou son charisme envoûtant. On avait souvent dit que ses yeux félins pouvaient aspirer votre âme dans les ténèbres qui les habitaient, ce qui l'avait toujours bien fait rire. Bien qu'elle était âgée de 36 ans, elle ne les faisait pas du tout. On avait d'ailleurs tendance à croire qu'elle n'était que la soeur de Joon, plutôt que sa mère lorsqu'on la croisait pour la première. La direction était même restée choquer lorsqu'elle et son époux étaient venus inscrire leur fils dans ce lycée, quelques années plus tôt. À se souvenir de plus coquasse, Yuna pouffa de rire et au même moment, la porte s'ouvrit pour laisser passer un jeune homme. Yuna se redressa sur la chaise, le dos bien droit et repris tout son sérieux, attendant avec impatience la suite des évènements.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Yuna & Romeo - Curiosity killed the cat Dim 11 Fév - 21:20
Curiosity killed the cat.
— with Yuna.

Le travail aura raison de lui un jour. Peut-être qu'on verra sur sa tombe la cause du décès : Fatigue au travail. C'est bien beau de gagner sa vie, mais parfois c'est bien mortel. C'est d'ailleurs sans aucune retenue qu'il lâche un gros bâillement, dans son bureau. Il n'est pourtant pas tard, mais les derniers événements l'ont complètement vidé. Entre l'incendie de la gare qui lui a complètement démolit les muscles et ses trois boulots, il a de quoi cogner des clous. Le soleil brille dehors, mais son bureau n'a malheureusement aucune fenêtres. Éclairé par les grosses lumières du plafond, il s'attèle à l'une des dernières tâches de la journée `: trier les dossiers d'élèves de ses classes. S'il y a bien une chose qu'il a acquit au cours de ces dernières années, c'est l'organisation. Sans ça, il n'exercerait certainement pas trois boulots en même temps. À gauche de son bureau, il empila la première classe. Au milieu, la deuxième et enfin, à droite, la troisième. Un dossier qui tomba de la dernière pile attira son attention. Délaissant sa besogne, il se pencha pour la ramasser et ce qu'il y vit attira sa curiosité. Une photo de l'un de ses élèves, qui se démarquait des autres grâce à son comportement, apparut épinglée par un trombone. Il parcourut les lignes qui compilaient les notes et ce sont celles du comportement adopté en classe qui le marqua. "s'isole beaucoup". En y rependant, Joon avait également pas mal de bleus, bien trop irréguliers et gros pour êtres des blessures normales. Ce n'est pas normal pour un élève de s'isoler ainsi. Il lui arrivait de le surprendre en train de traîner de la patte au sport ou encore, rester dans son coin. Il prit donc l'initiative d'appeler la mère, trouvant le numéro de téléphone de son travail dans le dossier. À cette heure-ci, elle n'avait certainement pas terminée, mais qu'importe, il laisserait un message à la secrétaire, s'il y en avait une. « Bonjour, ici Romeo Proietti, coach sportif du lycée. J'aimerais donner rendez-vous à Mme Park dans mon bureau, pour discuter de son fils. Merci. » En raccrochant le combiné, Romeo passa une main sur sa barbe, signe d'inquiétude et que quelque chose le tracassait, bien évidemment. Il rangea les piles de dossiers, toutes, sauf une, puis il sortit de son bureau pour aller se chercher un café à la cafétéria. En revenant dans son bureau, il y trouva un femme aux origines coréennes qui se donne des allures de princesse ou de duchesse. Il ne saurait dire. « Bonjour, Mme Park. » Il la salue poliment, faisant bien attention à ne pas la froissée.
Il ne perdit pas de temps à se présenter, puisque de toute évidence, avec le coup de fil, elle connait déjà son patronyme. Il s'installa sur la chaise de l'autre côté du bureau, droit comme un i, mains jointes. « J'aimerais discuter de votre fils, vous vous en doutez certainement... » Trop de mots, pour rien au final. Il alla droit au but. « J'avoue qu'il y a bien quelque chose qui m'échappe... est-ce que tout va bien,
à la maison ? »
Question pouvant paraître indiscrète, mais il avait besoin de savoir si Joon entretenait de bonnes relations avec ses parents. « Je suis désolé de mon indiscrétion, mais si je vous demande ça c'est parce que je m'inquiète pour lui. Je le vois très souvent s'isoler et j'ai déjà aperçus des bleus, sur son visage. Sa curiosité le tuera un jour, si le travail ne le fait pas avant, ça c'est certain.

©️ LOYALS.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Yuna & Romeo - Curiosity killed the cat Mar 13 Fév - 7:03
curiosity killed the cat

       

Lorsque le coach de sport s'assied à son bureau, Yuna le scruta attentivement de la tête au pied et ce, comme on le faisait avec un insecte. L'expression de son visage était impénétrable sans pour autant être glacial. Mme Park n'avait aucunement envie de perdre son temps ici et elle espérait vraiment que ce jeune homme en viennent directement au fait. « Monsieur Proietti... » Fut les seuls mots qu'elle prononça à l'adresse du coach lorsque ce dernier la salua enfin et dans sa voix, on pouvait nettement percevoir un manque d'enthousiasme presque provoquant. Elle n'avait aucune envie de parler de son fils et de ses problèmes, surtout avec un étranger. Yuna ne s'était jamais réellement intéressé à la vie de Joon et cela n'était pas prêt de changer. Lorsque le coach lui rappela pourquoi elle avait dû quitter son travail pour se présenter ici, Yuna avait soupiré longuement avant que ses fins sourcils ne se froncent en raison de toutes ces étranges questions que le coach lui avait posé par la suite. Ces questions des plus indiscrètes, selon elle, ne lui plaisaient pas du tout et encore ce qu'elles impliquaient. Il fallait être vraiment stupide pour ne pas être en mesure de lire entre les lignes et cet homme était bel et bien en train d'insinuer quelques choses de peu agréable à entendre. Yuna dût se faire violence pour ne pas bondir hors de sa chaise et se jeter sur le jeune impertinent, histoire de lui arracher la langue. Elle était déjà de mauvaise humeur, il ne fallait donc pas trop la chercher. Pour garder le contrôle sur sa colère, elle ferma les yeux quelques secondes, prenant une grande inspiration avant de plonger son regard assombris dans celui du jeune homme et lui réponde le plus calmement possible, prenant bien soin de peser chaque mot. « Écouter M. Proietti, à ma connaissance tout va bien pour Joon à la maison. Voyez-vous, moi et mon époux somme souvent absent, il nous est  donc très difficile de garder un oeil sur lui. Cependant, je dois dire qu'il ne respecte aucunement les règles de la maison et s'avère être un gamin très difficile à gérer...» Yuna ne s'était pas entièrement montrée honnête et elle avait omis certains détails, comme les nombreuses querelles entre elle et Joon. « Je me demande cependant, si on parle du même Joon, car même si je connais peu de choses de mon fils, je peux vous assurer qu'il ne manque pas d'amis. Les fréquentations de Joon sont d'ailleurs plus ou moins recommandables si vous voyez où je veux en venir... Moi et mon époux devons constamment nous battre avec lui pour le diriger vers le bon chemin, mais ce dernier n'en fait qu'à sa tête. Je ne serai même pas surprise que tous ces bleus que vous avez aperçus sur mon fils, ai été causé par de simples querelles entre adolescents qui a mal tourné. Croyez-moi, ce garçon est loin d'être un ange ou un enfant de coeur... » Yuna avait menti de nouveau. Bien que cela ne s'était pas montré sur son visage, l'une de ses mains s'était fermement contractée sur le bras de la chaise avant de se détendre de nouveau. Il y avait aussi un problème quant à sa façon de parler. Yuna s'était exprimée avec un détachement des plus déconcertant. Une mère ayant un tant soit peu d'affection pour son enfant, ce serait montré beaucoup plus inquiète quant à ce qui venait de lui être dit au sujet de sa progéniture, mais pas Yuna... On avait plutôt l'impression qu'elle s'en fichait royalement. Elle était cependant consciente d'avoir merdé et peut-être qu'elle y avait été un peu fort parfois, mais jamais elle n'avait donnée de correction à son fils sans qu'il ne l'ai mérité. C'est juste que parfois, il lui arrivait de ne pas contrôler sa force sous la colère. Peut-être devrait-elle faire plus attention la prochaine fois...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Yuna & Romeo - Curiosity killed the cat Ven 9 Mar - 19:57
Curiosity killed the cat.
— with Yuna.

Était-ce de l'ennui ? Ou bien peut-être un grand manque d'enthousiasme ? Ou bien les deux ? Il faut avouer, l'homme brun eut énormément de mal à déceler ses émotions et plus il l'observait et tentait de deviner, plus il avait l'impression de s'enfoncer encore plus profondément. Elle cache bien son jeu. Avocate réputée, il l'aurait certainement recommandée. Cependant, Romeo avait déjà eu vent du caractère et des multiples caprices de la dame. Il ne connait rien, bien sur, seulement des ragots, mais si c'était vrai ? Il a bien du mal à croire que Joon s'est fait ces bleus en se battant. On dirait deux mules qui se tiennent tête, ça fait un combat interminable et impossible. Il connait également les stratégies pour se calmer. Vous voyez, pas besoin d'en connaître beaucoup sur une personne. Il suffit de prêter attention aux moindres détails, faits et geste pour avoir une petite idée de la personne dans la vie quotidienne. Par exemple, lorsqu'une personne ferme les yeux, inspire profondément pas le nez et expire par la bouche, c'est qu'elle tente de se calmer. N'importe quel abruti peut le savoir. Le comportement humain n'a pas de secret pour personne. Pas besoin d'étudier les comportements pour en connaître les détails, il suffit d'observer, de détailler et de noter dans sa tête. C'est rapide, simple et efficace. Il a toujours été bon pour ça. Déchiffrer, les gens. Il aurait du en faire son métier... c'est balo tient. « Vous savez, Mme Park, j'ai longtemps observé les gens. À force de le faire, on en vient à détecter les mensonges même lorsqu'une personne tente de nous cacher la vérité. » Ce n'était pas une accusation, pas directe du moins et il ne veut surtout pas se mettre l'avocate à dos. C'est la dernière des conneries à faire et il en a conscience. « Et comment le punissez vous, lorsqu'il ne respecte pas les règlements Mme Park ? » Il voulait savoir et ne s'avouerais jamais vaincu. Le truc c'est qu'il sait déjà qu'elle lui ment, mais lui faire cracher le morceau, c'est tout autre chose. Pourtant, c'est bizarre, mais les avocats sont entraînés à dire la vérité, non ? D'ailleurs, sa dernière phrase le laissa un peu perplexe. "Loin d'être un enfant de cœur". « Il se peut aussi que ce soit simplement des querelles qui ont mal tournées. » Dit-il en prenant une courte pause. « Les avocats ne sont-ils pas entraînés à dire la vérité ? Il y a quelque chez vous, qui me trouble pour être bien honnête. »

©️ LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Yuna & Romeo - Curiosity killed the cat Mer 28 Mar - 6:30
curiosity killed the cat

       

À la remarque faite par le jeune homme, Yuna esquissa un petit sourire narquois. « Et bien dans ce cas on est deux à pouvoir déceler ce genre de choses M. Proittie...» Détecter les gens qui mentaient, faisait aussi partie de son travail. Il était parfois difficile pour un client de dire la vérité, surtout lorsqu'ils avaient peur. «Je sais aussi lire en ligne mon cher, alors je vous prierais de cesser vos accusations.»  Yuna en avait plus qu'assez de se faire agresser de la sorte. « Peu importe ce que vous penser, je n'ai rien à me reprocher et peut jurer n'avoir jamais levé la main sur Joon. Il m'est arrivé de lui donner une petite fessée de tant à autre, mais ça, un tas de mères le font. Il n'y a aussi rien d'extraordinaire quant à ma façon de le punir. Je le prive de sortie, de télé, de jeux vidéo, de son portable... Rien de bien alarmant, selon moi. »  Finit-elle par dire en feignant l'innocence la plus totale.

Elle écouta ensuite attentivement Romeo, celui-ci semblait croire que les avocats étaient tous entraînés à ne dire que la vérité. Cette naïveté dont il faisait preuve, lui donnait presque envie de pleurer et sans pouvoir se retenir davantage, Yuna éclata franchement de rire cette fois. « En être vous sûr M. Proietti ? Au dernière nouvelle, un avocat ne dit que ce qui peut aider son client dans sa cause. Vous croyiez qu'un mafieux aurait des chances de s'en sortir si son avocat révélait tous les confidence qu'il lui à faite ? Bien sûr que non ! Mais merci pour le fou rire, ça faisait longtemp que je n'avais pas entendue quelques chose d'aussi drole... » Dit-elle après s'être calmer.  «Mis à part cela, aviez-vous quelque chose d'autre à ajouter au sujet de mon fils et de notre relation avant que je ne vous quitte ? » À en juger le ton emplie de sarcasme qu'elle venait d'utiliser, il était clair que Yuna ne prenait pas cette conversation très au sérieux.

Maintenant occupée à admirer sa manucure fraîchement faites, elle ne portait plus attention à M. Proittie et par ce simple geste, lui montrait clairement ne pas avoir envie de continuer cette conversation. Yuna en avait plus qu'assez et voulait rentrer chez elle. Elle détestait plus que tout lorsqu'on fouinait dans sa vie privée et c'était exactement ce que Romeo tentait de faire. Malheureusement pour Proietti, elle ne faisait pas partie de ceux qui craquaient facilement sous la pression, étant habituée à garder son sang-froid en toute circonstance.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Yuna & Romeo - Curiosity killed the cat
Revenir en haut Aller en bas
Yuna & Romeo - Curiosity killed the cat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Curiosity killed the cat [Indira & Arabella]
» Curiosity killed the bird
» Intrigue n°15: Curiosity killed the cat
» Haitian official says 2 journalists killed in mob attack
» Requète spéciale (PV: Sandor, Arménia, Sanzo, Yuna)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tree-Hill :: Tree Hill :: West :: High School-
Sauter vers: